En effet, avec un taux de pénétration de ces technologies du numérique proche de 80% les communautés, il est désormais reconnu que plus de 2 % des dépenses en Afrique sont consacrées aux investissements de cette nature avec une croissance annuelle forte de 9 % et un fort potentiel d’amélioration des indicateurs de santé. En effet, avec un taux de pénétration de ces technologies du numérique proche de 80% les communautés, il est désormais reconnu que plus de 2 % des dépenses en Afrique sont consacrées aux investissements de cette nature avec une croissance annuelle forte de 9 % et un fort potentiel d’amélioration des indicateurs de santé. Ainsi, les évolutions des années à venir des TIC dans le secteur de la santé laissent entrevoir quatre enjeux structurels sur le continent.  

Le premier réside dans la capacité à promouvoir l’assurance santé. Celle-ci assure une protection contre les risques de non-paiement ; le moment du paiement est dissocié de celui des soins, ce qui encourage l’utilisation des services.  

Le deuxième enjeu consiste à pallier la pénurie de personnel de santé. C’est avec des solutions liées à la télémédecine que les TICs peuvent aider à compenser en partie ces manques en ressources humaines qualifiées en particulier dans les zones reculées et de silence sanitaire.

Le troisième enjeu concerne l’amélioration des moyens de diagnostics médicaux. Ce sont aussi de nouvelles techniques fondées sur le numérique qui peuvent améliorer considérablement les capacités diagnostiques (ex : examen automatique du fond d’œil sans dilatation préalable de l’iris pour les diabétiques). 

Le quatrième enjeu porte sur le renforcement de la qualité et la densité des infrastructures générales de santé, depuis les centres de soins jusqu’à la distribution de médicaments. Ici encore, les TICs ont un rôle à jouer, en connectant les hôpitaux, en améliorant la gestion logistique des médicaments, etc. 

Ainsi, en appui aux interventions gouvernementales de lutte contre le COVID-19 en Côte d’Ivoire et afin de contribuer à évaluer le potentiel contributif de l’utilisation des technologies du numérique dans les situations de crises sanitaires majeures en Afrique, le RIPAQS et l’ESATIC ont décidé d’initier un concours CASES- COVID 2020 des meilleures start-ups en santé numérique

Ce Concours des awards des start-ups de la E-santé (CASES COVID 2020) dans le contexte de la pandémie du Corona virus en Côte d’Ivoire est placé sous la coprésidence du Ministre de la santé et de l’hygiène publique et du Ministre l’économie numérique et de la poste.

Le but de cette compétition est de développer des applications mobiles ou web innovantes et de solutions digitales dans le domaine de la santé qui facilitent la gouvernance des établissements de santé, l’accès aux soins et permettent aux utilisateurs de s’informer, notamment lors des campagnes promotionnelles de la santé et en cas d’épidémies et crises sanitaires telles que le COVID-19 en Afrique

A travers ce concours des start-ups en E-santé (CASES 2020) en Côte d’Ivoire dans le contexte de la pandémie au Corona virus, il s’agit de promouvoir la participation des Startup africaines au développement de solutions et applications digitales pour renforcer la mise en œuvre de mesures barrières et aider à l’amélioration des indicateurs de la santé de couple mère -enfant.

Inciter les jeunes start-ups ivoiriennes et africaines à développer des solutions digitales et/ou des applications mobiles pertinentes dans le domaine de la santé afin de contribuer à l’amélioration de la lutte contre le COVID -19 et performance des services de soins maternels et infantiles.

Les objectifs spécifiques du concours CASES - COVID 2020 sont au nombre de 3 et portent en particulier sur les points suivants :

  • Créer un cadre d’expression et d’émulation de la créativité des start-up ivoiriennes dans le domaine des technologies du numérique appliquées au secteur de la santé et à la gestion de la crise du COVID-19,
  • Récompenser les meilleures applications ou solutions digitales susceptibles de contribuer à l’amélioration des indicateurs de santé maternelle et infantile en Côte d’Ivoire,
  • Primer les entités ou institutions contribuant ou mettant en œuvre des applications des TIC dans leur secteur d’activité en vue de l’amélioration de la performance du système de santé et la lutte contre la pandémie du Corona virus en Côte d’Ivoire.

L’approche d’évaluation des projets de solutions digitales ou des applications mobiles ou web innovantes dans le domaine de la santé sera basée sur trois principes conceptuels fondamentaux à savoir :

Ce concours est basé sur trois principes conceptuels fondamentaux à savoir : i) Constituer une innovation technologique locale dans le domaine de la E-santé appliquée à la santé de la mère et de l’enfant et la prévention des crises sanitaires, ii) Etre une technologie numérique en santé d’accès facile et d’utilisation aisée par les acteurs et bénéficiaires sur le terrain, et iii) Ne pas nécessité un plateau technique et un renforcement des capacités des bénéficiaires qui soit contraignant.

La remise des prix se déroulera le 30 Septembre 2020 dans un lieu à préciser avec le Ministère de la santé et de l’hygiène publique